Heliominos

Croissance et débourrage, maltraitance ?

Ce matin, sur Facebook je suis tombée sur un article que j’aimerais vous faire partager car il s’est révélé vraiment très intéressant.

Cet article parle de la croissance des jeunes chevaux, de l’âge du débourrage, de l’âge de la maturité osseuse, etc… et casse les dents de certains mythes, auxquels nous avons tous cru et auxquels peut-être nous croyons encore…

Je vous laisse le lire et méditer là dessus !

« Le saviez-vous ???

« Tous les Chevaux, de toutes les races, se développent à la même vitesse du point de vue du squelette

J’aimerais débattre du concept de la maturité du squelette. Si un cheval de 2 ans et demi n’a pas atteint la maturité, ce n’est pas parce qu’il appartient à une race tardive ou un individu qui se développe lentement. Cela n’existe pas d’un point de vue du squelette : Aucun cheval sur la terre, de n’importe quelle race, à n’importe quelle époque n’a jamais atteint sa maturité avant l’âge de six ans (plus ou moins 6 mois).

Donc, par exemple, le Quarter Horse n’est pas une race précoce, pas plus que l’arabe n’est une race tardive. Leurs squelettes se développent de la même manière. Cette information peut paraître choquante pour beaucoup de gens qui pensent que débourrer leur cheval sous la selle à deux ans est ce qu’ils doivent faire à cause de sa race ou de son apparente maturité. Cela demande également une clarification quant à ce que j’appelle maturité.

Quand est-ce que le squelette du cheval atteint sa maturité?
A peu près tout le monde a entendu parler du cartilage de croissance, et généralement quand je leur demande, beaucoup me répondent que les cartilages de croissance se situent quelque part dans le genou du cheval (en fait ceux que ces gens connaissent sont situés en dessous du radius-ulna juste au dessus du genou). Ce que les gens ne réalisent pas c’est qu’il y a des cartilages de croissance de chaque côté de chaque os derrière le crâne et dans le cas de certains os, (comme le bassin qui a beaucoup ‘d’angles’) il y a de multiples cartilages de croissance.

Est-ce que cela veut dire que vous devez attendre que tous ces cartilages de croissance se soient ossifiés avant de monter votre jeune cheval ? Non, mais plus vous attendez, le moins de risques vous prenez. Les propriétaires et professionnels doivent réaliser qu’il existe un « agenda » d’ossification défini et facile à retenir. – et ensuite prendre leur décision quand monter leur cheval sur base de cette connaissance plutôt que sur base de l’apparence extérieure du cheval. Parce qu’il y a des races, le Quarter Horse entres autres, qui ont été conçus de telle manière qu’ils paraissent ‘matures’ bien avant qu’ils ne soient en réalité. Cela défavorise ces chevaux soit par l’ignorance du processus d’ossification ou parce que les gens préfèrent suivre leur propre agenda (en vue de la compétition par exemple) que de s’inquiéter du bien-être du cheval.

Si vous faites partie des personnes pour qui débourrer veut dire monter, alors vous êtes mieux de ne pas débourrer votre cheval avant quatre ans. Selon la méthode traditionnelle, cela donnerait ceci : introduisez toutes sortes d’équipements et de situations quand il a deux ans, montez et descendez de son dos quand il en a trois et commencez à vous mettre en selle et à lui apprendre la direction à quatre ans, apprenez-lui son job quel qu’il soit à 5 ans pour qu’il soit ‘mis’ à six ans.

Agenda de la conversion des cartilages de croissance en os (ossification)
Le processus de conversion des cartilages de croissance en os se fait de bas en haut de l’animal. En d’autres mots, plus on descend vers les sabots, plus tôt la fusion des cartilages aura lieu et plus on se rapproche du dos de l’animal, plus cette fusion se fait tard. Le premier cartilage à s’ossifier, à la naissance, est la troisième phalange (os du pied). Dans l’ordre croissant viennent ensuite :
• Deuxième phalange – haut et bas – entre la naissance et 6 mois.
• Première phalange – haut et bas – entre 6 mois et 1 ans.
• Canon – haut et bas – entre 8 mois et 1.5 ans.
• Petits os du “genou” –entre 1.5 an et 2.5 ans.
• Bas du radius-ulna –entre 2 ans et 2.5 ans.
• Portion “porteuse” du glenoïde en haut du radius entre 2.5 ans et 3 ans.
• Humérus – haut et bas – entre 3ans et 3.5 ans.
• Omoplate – portion porteuse (bas) – entre 3.5 ans et 4 ans
• Postérieurs – bas identique aux antérieurs ci-dessus.
• Jarret – cette articulation est « tardive » vu sa place assez « basse ». Les cartilages de croissance entre le tibia et le tarse ne fusionnent (s’ossifient) pas avant que le cheval n’ait quatre ans (raison pour laquelle les jarrets sont connus comme étant un « point faible » et est même documenté dans la littérature du 18ème siècle)
• Tibia – haut et bas, entre 3 ans et 3.5 ans
• Fémur – haut et bas, entre 3 ans et 3.5 ans
• Encolure – entre 2.5 ans et 3 ans
• Bassin – les cartilages de croissance des pointes de la hanche, dessus de la croupe et pointe de la fesse (tuber ischii) – entre 3 et 4 ans

Et quelle partie du squelette est la dernière à s’ossifier pensez-vous ? La colonne vertébrale bien sur. Un cheval a normalement 32 vertèbres entre l’arrière de son crâne et la naissance de la queue, et il y a plusieurs cartilages de croissance sur chacune d’entre elles. Les vertèbres ne terminent pas leur ossification avant que le cheval ait atteint au moins 5 ans et demi (et ceci concerne un petit cheval massif, plus le cou du cheval est long, plus tard les fusions se produiront… et pour un mâle, vous ajoutez systématiquement six mois. Donc pour un cheval d’1m70 de type demi-sang, cette maturité peut n’être complète qu’à 8 ans.)

Les dernières vertèbres à fusionner complètement sont celles à la base de l’encolure (raison pour laquelle les chevaux ayant un cou plus long peuvent atteindre leur maturité après 6 ans – c’est la base qui grandit encore). Donc vous devez être prudents – très prudents – de ne jamais forcer l’encolure d’une jeune cheval (par exemple lui apprendre l’attache en le laissant se débattre). »

Dr Bennett, vétérinaire américaine »

Et pour les courageux ou pour nos amis anglophones, le lien vers l’article en anglais : Equine Studies

4 Réponses à “Croissance et débourrage, maltraitance ?”

  1. bonjour je suis d’accord avec cela, c’est pourquoi chez nous on ne debourre pas avant 3 ans voir meme plus tard

  2. Marine dit :

    Je partage le coup de gueule, mais dans ce cas là, pourquoi avez vous débourrer un jeune de 3 ans ?

    • Céline pour Héliominos dit :

      Certains chevaux ou poneys commencent leur apprentissage à 3 ans, ce qui est tout à fait correct par rapport à certains poulains débourrés et envoyés sur les champs de course à 18 mois…
      Il ne faut pas confondre le débourrage et la mise au travail. Le débourrage est l’étape qui consiste à faire accepter au cheval/poney, le fait d’avoir un cavalier sur le dos. Dans certains cas, il est nécessaire d’y passer plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et dans d’autres cas, cela se fait tout seul en à peine 1 heure. Et tout cela dépend de beaucoup de facteurs pas toujours dépendants de notre bonne volonté !
      La mise au travail quant à elle consiste à commencer la carrière du cheval, qu’il soit destiné au sport ou à la randonnée, cela ne change rien. Le cheval devra suivre un entrainement et si le travail est bien fait, on aura l’intelligence de mettre des cavaliers légers au début, le temps que le cheval fasse ses muscles, son dos notamment.
      Voilà, quelques explications qui je l’espère vous apporteront un peu plus d’éclaircissements sur le débourrage et la mise au travail.

  3. Marion dit :

    Pour ma part mon cheval a été débourré à 3 ans et demi, je veux dire monter dessus !
    Un peu plus d’explications, je suis une cavalière de 16 ans, 15 ans quand j’ai eu mon cheval (mon premier cheval) un trotteur français de 2 ans et demi, sortie des entraînements …. Je l’ai eu fin décembre 2011 et tous le monde me disais « Tu peux commencer le débourrage », certain me disais d’attendre 3 ans et sauf ma monitrice (Ostéopathe Equin aujourd’hui) m’a dit d’attendre le plus possible … Sachant que c’étais mon premier cheval, l’attente a étais longue, et j’aurais surement encore dut attendre, mais il a été débourré (par moi) il y a 1 mois à peine, je monte dessus grand grand max une fois par semaine pendant une heure environ, il a vue l’Ostéo qui m’a dit qu’il pouvait partir, en faisant doucement, ce que je fais … Il fais pas encore de carrière juste une petite balade ! Je veux aussi rajouter, que mon cheval a pris 7 cm en à peine 1 an, et que si j’étais monter dessus (ok je fais un peu moin de 60 kg) il aurait surement pas aussi bien grandit, alors oui, il faut attendre … !!!!!!!

Laissez un commentaire

Création de sites web made in Limousin by Calliope IT